ANTHOLOGIE DE DECLARATIONS DE PROPAGANDE
DE GUERRE ET DE GENOCIDE SUR ROSSIYA 1

rossiya 1.jpg

13. Incitations à la violence / Incitations à l’enlèvement ou l’assassinat de dirigeants

  • Un expert de la télévision russe a tenté de faire valoir que la dénazification ne consiste pas à arracher des têtes. Le député Alexei Zhuravlyov n'était pas d'accord : "C'est accompli en tirant ou en arrachant des têtes." L'animatrice Olga Skabeeva a convenu : "La dénazification est généralement menée en faisant tomber des têtes." (Rossiya 1, 1.4.2022)

  • En réponse au naufrage du navire de guerre «Moskva», Vladimir Bortko, ancien député à la Douma, et Olga Skabeveya proposent de bombarder Kyiv, de détruire les chemins de fer ukrainiens et d'empêcher tout dirigeant mondial de se rendre à l'avenir. (Rossiya 1, 15.4.2022)

 

 

 

 

 

 

 

 

  • « L’impudence de la Finlande et de la Suède, parce qu’elles se croient tout permis ; c’est pareil pour l’Ukraine, arrêtons d’y aller avec le dos de la cuillère, délions-nous les pieds et les mains, allons y franco, frappons fort, et ne laissons pas tranquille ni Kyiv ni Lviv, afin que nos solutions à ces problèmes soient dures, convaincantes, et qu’on fasse comprendre à tout le monde qui dessine l’architecture internationale, mondiale, du futur)  Vladimir Soloviev, Rossiya 1, 16.5.2022) 

 

Extrait cité dans "Vu de Russie", France 24, 20 mai 2022

  • Lors d'une discussion au sujet de l'attaché naval américain de l’Ambassade US à Moscou qui aurait pris une photo du symbole "Z" de la Russie et aurait fait un doigt d’honneur, le député Alexis Jouravlev a fulminé : «Laissez cette garce sortir une fois de plus. Nous allons le trouver. Sortez le de l'ambassade, chassez le. Je vais t'expliquer personnellement, bâtard, dans quel genre de pays tu te trouves et comment tu es censé traiter ces symboles ». Jouravlev a poursuivi : "C'est une menace directe de ma part, une menace directe... Je pourrais cracher sur son immunité [diplomatique]."

Cité in Julia Davis, “Putin World Lets Slip Sinister Master Plan for American Prisoners”, The Daily Beast, 23.6.2022

Incitations à l’enlèvement ou l’assassinat de dirigeants

  • Des experts et des députés plaident pour la nécessité de frapper les chemins de fer et les villes ukrainiennes lorsque des dirigeants étrangers viennent les visiter (Rossiya 1, 29.4.2022)

  • Le député Alexei Juravliev  exprime sa joie à l'idée que la Russie frappe Kyiv avec des missiles au moment où le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres et le Premier Ministre bulgare Kirol Petkov   étaient en Ukraine. Il aurait souhaité que la même chose se produise pour Antony Blinken et Lloyd Austin lors de leur voyage. (Rossiya 1, 30.4. 2022)

 

  • Selon le politologue Sergei Mikheiev, cette idée de tuer les dirigeants étrangers est partagée par l’homme de la rue russe.

Vladimir Shamanov, colonel général à la retraite des forces armées russes, ancien commandant en chef des troupes aéroportées russes (VDV) soutient qu'au lieu de négociations, Zelensky et son cabinet devraient être éliminés par une frappe aérienne. (Rossiya 1 ; 9.4.2022)

 

  • Le député de la Douma Oleg Morozov fantasme sur l'enlèvement de militaires étrangers alors qu'ils se rendent à Kyiv pour rencontrer Volodymyr Zelensky. On pourrait alors les faire parler sur les ordres qu’ils ont donnés. Morozov pense que ce n'est pas exagéré et que cela pourrait commencer très bientôt. Depuis le 24 février, les choses ont changé. Il y a de nouvelles règles dans ce monde » (Rossiya 1, 31 mai 2022)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • « A quelle distance pouvez-vous tenir un maniaque, un goule ? (…) La guerre contre l'Ukraine ne peut être terminée qu'après avoir déplacé les frontières suffisamment loin et planté un pieu dans le cœur de Zelensky. » (Andrei Sidorchick, journaliste, Rossiya 1, 31 mai 2022)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • « Il faut cibler les leaders » Margarita Simonyan raconte sa rencontre avec Poutine « Je lui ai demandé pourquoi nous ne les frappons pas directement ? Quelles sont les lignes rouges ? Quand viserons-nous les centres de décision ? » (Rossiya 1, 20.6.2022)