ANTHOLOGIE DE DECLARATIONS DE PROPAGANDE DE GUERRE ET DE GENOCIDE SUR ROSSIYA 1

rossiya 1.jpg

2. Déclarations contre la liberté d’expression / Négation des droits des opposants

  • Dans l’émission de Soloviev, Zhrinovsky propose d’arrêter les participants au festival de la radio d’opposition Echo de Moscou, (Rossiya 1, 12.4.2017)

 

  • Débat dans l’émisssion de Soliviev sur le festival de documentaires Artdocfest. Le politologue Sergei Mikheev: "Je n'ai pas regardé ces films, je n'en ai pas besoin. En général, je suis pour la censure. La censure est une fonction de l'État. Si vous voulez qu'il n'y ait pas de scandales, ne provoquez pas les gens, sortez du fossé, ne vous appelez pas des personnalités culturelles !  Elena Yampolskaya (doucement): "Ce dont Sergei parle n'est pas de la censure. C'est ce qu'on appelle une politique culturelle systémique de l'État." (Rossiya 1, 12.12.2017)

 

  • Un sujet qui est presque aussi répandu à la télévision d'État russe que la guerre en Ukraine est le flot incessant de menaces contre ceux qui oseraient s'y opposer ou même le critiquer, qualifiés de « traîtres ». Les responsables gouvernementaux et les experts exigent des mesures pénales supplémentaires contre ces personnes. (Rossiya 1, 23.3.2022)

 

  • A propos des célébrités condamnant la guerre : "La cinquième colonne est en marche. Ils se plient en quatre (pour l'ennemi). Après tout, ils doivent réaffirmer leur haine de la Russie chaque jour. Voici notre rapport sur le prix de la trahison" (Rossiya 1, 24.2.2022)

  • "Ce rassemblement dégoûtant de Russes au centre de Moscou est un coup de poignard dans le dos de notre armée, notre propre armée", (Viktor Baranets du tabloid Komsomolskaya Pravda, (Rossiya 1, 25.2.2022)

 

  • "Personne ne nie que la guerre soit mauvaise, mais pourquoi nos célébrités sont-elles si sélectives dans leurs sympathies ? Ils n'ont pas eu pitié du Donbass et se foutent de la sécurité de la Russie" Dmitry Kisselev, Rossiya 1, 26.2.2022

  • Tigran Keosayan exige le silence ou les éloges de tous les citoyens russes concernant la guerre de Poutine contre l'Ukraine : « Soit taisez-vous, soit soutenez-la. Tout mouvement anti-guerre pendant que votre gouvernement mène une opération militaire est anti-gouvernement (Rossiya 1, 2.3.2022)

  • Vladimir Soloviev déplore la mort de la liberté d'expression en Occident. Il ne dit rien sur les nombreux Russes qui risquent maintenant de longues peines de prison pour avoir critiqué la guerre, (Rossiya 1, 27.4.2022)

  • Margarita Simonyan admet que depuis 10 ans ou plus, elle rêve de censure, interdisant les médias occidentaux et la Russie devenant comme la Chine en réalisant un contrôle total de l'information. Surtout, Simonyan ne veut pas que l'idée de liberté revienne à Moscou   Rossiya 1, 18.4.2022

  • « Les opposants à la lettre Z doivent comprendre qu'ils ne seront pas pardonnés. On est sérieux ici : camps de concentration, rééducation... Stérilisation ! Nous sommes sérieux ! » (Karen Chakhnazarov, Rossiya 1, 3.5.2022)

'There will be no mercy': Russian TV host threatens 'concentration camps and sterilisation' for 'opponents of the letter Z', Daily Mail, 5.5.2022

  • Alors que les Russes moyens commencent à ressentir l’effet des sanctions occidentales, Semyon Bagdasarov, ancien député à la Douma, suggère que ce dont la Russie a besoin maintenant pour empêcher d'éventuelles émeutes est une figure comme le célèbre Lavrentiy Beria, qui dirigeait le NKVD pendant les purges de Staline.  Rossiya 1, 8.5.2022,

  • Shota Gorgadze, membre du Conseil présidentiel russe des droits de l'homme, a proposé qu'immédiatement après leur retour, les militants de l'opposition soient inculpés au pénal pour leurs prétendus appels au démembrement de la Russie. Agité, Soloviev s'est plaint : "Pendant des mois, nous avons exigé que des poursuites pénales soient ouvertes contre toute la secte terroriste [d'Alexeï] Navalny en vertu de l'article 275 [trahison]". Gorgadze a proposé que toute personne s'exprimant « contre les intérêts de la Fédération de Russie, en particulier en cette période difficile » soit déchue de sa citoyenneté russe. Il a ajouté : "Si la loi dit que cela ne peut pas être fait, je ne vois aucune raison pour laquelle cette loi ne peut pas être modifiée."

Cité in Julia Davis, “Kremlin TV Names the Country Putin Will Invade Next”, Daily Beast, 1.6.2022

 

  • « Ceux qui traduisent nos programmes du russe ont été formés en Russie et sont des bâtards russophones, des déserteurs, ce sont simplement des traîtres comme le général Vlassov, des vlassovites. Peu importe que certains d’entre vous aient des liens avec les Juifs, vous avez vendu notre peuple quand vous avez décidé de servir ceux qui ravivent les idées nazies en Europe, en particulier en soutenant les nazis ukrainiens (…) Attention, bâtards vlassovites, traduisant pour les pays occidentaux, nous n’avons pas encore commencé à nous occuper de vos pays . Est-ce que vous comprenez quelle chance vous avez que Poutine est une personne très aimable ? «  (Vladimir Soloviev, Rossiya 1, 21.6.2022)

  • "Une cinquième colonne devrait être identifiée immédiatement et au moins, vous savez, ouais... Nous devrions revenir au système soviétique quand tous les traîtres étaient coincés dans les bases de l'OTAN, sachant très bien que s'ils osent sortir, il ne restera rien de Alors toutes les élites comprendront tout ». (Andrey Gurulyov, député de la Douma d'État, ancien commandant adjoint du district militaire du sud de la Russie, Rossiya 1, 26.6.2022)