ANTHOLOGIE DE DECLARATIONS DE PROPAGANDE
DE GUERRE ET DE GENOCIDE SUR ROSSIYA 1

rossiya 1.jpg

10. Négation du droit à l’existence d’autres Etats européens

  • Après que le Premier ministre Morawiecki a appelé à la défaite de "l'idéologie monstrueuse" de la Russie, Olga Skabeyeva a déclaré que grâce à des gens comme lui, "la Pologne a cessé à plusieurs reprises d'exister en tant qu'État indépendant". (Rossiya 1, 13.5 2022) 

 

  • Le député russe Alexei Jouravlev a déclaré que la Russie avait le droit de rayer la Finlande de la carte si elle rejoignait l'OTAN (Rossiya 1, 14.5.2022)

  • « Le camarade Gorbatchev a fait une grave erreur quand il a admis la réunification de l’Allemagne. Le camarade Staline a afit une grave erreur quand il a admis que l’Allemagne pouvait continuer à exister » (Vladimir Soloviev, Rossiya 1, 26.2.2022

 

Attaques contre la Lituanie [1]

L'un des traits distinctifs de la confrontation de la Russie avec l'Occident au cours de la période 2014-2016 est l'intensification de la propagande russe tant à l'étranger qu'au sein de l'État. La Lituanie, dont les relations avec un grand voisin n'étaient pas normalisées, et qui soutenait ouvertement la position de l'Ukraine, a attiré l'attention supplémentaire des médias russes dans lesquels une incitation aux humeurs anti-lituaniennes a été renforcée. Le chercheur lithuanien Virgilius Pugačiauskas a décrit comment les médias (télévision et journaux) ont joué un rôle dans l'élaboration d'une construction sociale négative à l’égard de la Lituanie. En se référant à l'analyse, on peut distinguer trois images négatives dominantes de la Lituanie – un pays composé de russophobes et anti-russes ; un pays falsificateur de l'histoire; et un État défaillant et non influent. Ces images, exploitées de manière cohérente et délibérée dans l'espace d'information russe, presque sans sources alternatives, se sont transformées en vérité indéniable pour la majorité des citoyens russes. Cela offre au Kremlin de vastes possibilités de manipulation dans la construction de la tactique et de la stratégie de l'instabilité géopolitique. D'un autre côté, il ne faut pas oublier qu'une image aussi négative de la Lituanie est un moyen pour la société russe de justifier le système politique de Poutine et de démontrer sa supériorité sur les valeurs du monde occidental.

En août 2017, les chaînes de télévision Rossiya-1 et RTR-Planeta ont été critiquées par la Commission lituanienne de la radio et de la télévision pour avoir incité à la guerre et à la haine à travers un certain nombre de programmes diffusés sur ces chaînes [2] . Les autorités lituaniennes se sont indignées du contenu du numéro du 31 mai 2017 de l'émission de Soloviev, au cours de laquelle le chef du LDPR , Vladimir Jirinovski, proposait « de lancer un ultimatum aux États baltes pour qu'ils retirent toutes les troupes de l'OTAN à 300 kilomètres des frontières de la Russie, ” et s'ils ne le font pas, alors - "prendre certaines mesures".[3] En réponse aux accusations, le chef de la direction des relations internationales de la société panrusse de radiodiffusion et de télévision d'État Pyotr Fedorova a déclaré que tous les reproches contre le contenu de ces programmes sont injustes et que les opinions des experts sont "la libre expression du point de vue des gens"[4].

Prétentions territoriales

  • En récitant la liste des demandes futures de la Russie lors de l'émission de Soloviev (13.3.2022) , Oleg Matveychev, député à la Douma  « Nous devrions penser aux réparations des dommages causés par les sanctions et la guerre elle-même, car cela aussi coûte de l'argent et nous devrions le récupérer. La restitution de toutes les propriétés russes, celles de l'empire russe, de l'Union soviétique et de la Russie actuelle, qui ont été saisies aux États-Unis, etc. «Soloviev est intervenu pour demander: "Est-ce que vous incluez l'Alaska et Fort Ross?" Matveychev a hoché la tête : «C'est mon point suivant. Ainsi que l'Antarctique... Nous l'avons découvert, donc il nous appartient... Aussi, la restitution de toutes les médailles qui ont été illégalement prises à nos sportifs lors de tous les jeux olympiques, ainsi que l'extradition de [Grigory] Rodchenkov, ainsi que l'extradition de plusieurs autres criminels que nous voudrons. Je pense que nous devrions commencer à exprimer tout cela, afin qu'ils comprennent ce qui sera sur la table. Vous ne vouliez pas nous parler de quelque chose de petit, comme la neutralité de l'Ukraine, voici ce que vous obtenez. Et ce n'est même pas tout.»

Julia Davis, “Wild Kremlin TV Hosts Threaten the U.S. With Nuclear Strikes Unless Sanctions End and Reparations Are Paid”, Daily Beast, 15.3.2022

 

[1] Virgilius PUGACIAUSKAS, “Lithuania’s Images in Russian Mass Media after the Annexation of Crimea”, Lithuanian annual strategic review, 2017-12-20, Vol.15 (1), p.101-118   (PDF)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

[2] Владимир Кара-Мурза-ст.: "Культура" и Литва против пропаганды, Sobesdnik, 1.9.2017

[3] Литва придумала, как ограничить вещание российских каналов, Riafen, Agence fédérale de presse, 18.8.2017.

 

[4] ibid