3 JUNE 2022 - EU sanctions against the Belteleradio Company, the Belarus State Radio-TV

Amongst the EU sanctions published the 3 June against Belarus are included sanctions against three further Belarusian media personalities and against  Belteleradio Company, the Belarus state television and radio broadcasting company. It controls seven television channels and five radio stations in  controls seven television channels and five radio stations in Belarus. In the aftermath of fraudulent presidential elections in August 2020, Belteleradio Company dismissed protesting workers of the media outlets it controls and replaced them with Russian media employees. It is therefore responsible for the repression of civil society. The television and radio stations supervised by Belteleradio Company are actively spreading propaganda and thus supporting the Lukashenka regime. (Council Implementing Decision (CFSP) 2022/881 of 3 June 2022 implementing Decision 2012/642/CFSP concerning restrictive measures in view of the situation in Belarus and the involvement of Belarus in the Russian aggression against Ukraine)

The organisation was suspended from EBU on 28.5.2021. The indignation of the union was caused, among other things, by the broadcast on "Belarus 1" of the "repentance" of political prisoners (in particular, Roman Protasevich and Sofia Sapieha), made under obvious pressure.

 

The EU decision does not indicates prohibition of brodcasting the channels by EU networks. Belarus 24 is broadcast free-to-air by the Eutelsat Hotbird 13 satellite. The sanction make reference to the article 4.1 of the COUNCIL DECISION 2012/642/CFSP of 15 October 2012 concerning restrictive measures against Belarus : 

"1.   All funds and economic resources belonging to, owned, held or controlled by:

(a) persons, entities or bodies responsible for serious violations of human rights or the repression of civil society and democratic opposition, or whose activities otherwise seriously undermine democracy or the rule of law in Belarus, or any natural or legal persons, entities or bodies associated with them, as well as legal persons, entities or bodies owned or controlled by them;

(b) natural or legal persons, entities or bodies benefiting from or supporting the Lukashenka regime, as well as legal persons, entities or bodies owned or controlled by them,

as listed in the Annex shall be frozen."

If we undetsand correctly, freezing funds and economiocs resources does not prohibit commercial relations with a provider of satellite service. The sanction is then rather symbolic.

Belarus 24 is prohibited in Ukraine since June 2021 and in Estonia, Latvia, Lithuania and Poland since February 2022. (See EPRA, 7.3.2022)

BTRC_(Belerus).png

3 JUIN 2022 - Sanctions de l'Union européenne contre Belteleradio, la compagnie d'Etat de radio-télévision de Biélorussie.

Parmi les sanctions publiées le 3 juin contre la Biélorussie figurent des sanctions contre trois nouvelles personnalités du monde des médias et contre la Belteleradio Company, la compagnie d'Etat de radio et de létévision. Belteleradio contrôle sept chaînes de télévision et cinq stations de radio en Biélorussie. À la suite de l’élection présidentielle frauduleuse d’août 2020, Belteleradio Company a licencié les travailleurs protestataires des organes d’information qu’elle contrôle et elle les a remplacés par des employés de médias russes. Cette société est donc responsable de la répression exercée contre la société civile. Les chaînes de télévision et stations de radio contrôlées par Belteleradio diffusent activement de la propagande et soutiennent donc le régime de Loukachenka. (DÉCISION D’EXÉCUTION (PESC) 2022/881 DU CONSEIL du 3 juin 2022 mettant en œuvre la décision 2012/642/PESC concernant des mesures restrictives en raison de la situation en Biélorussie et de l’implication de la Biélorussie dans l’agression russe contre l’Ukraine)

L'organisation a été suspendue de l'UER le 28 mai 2021. L'indignation de l'Union a été provoquée, entre autres, par la diffusion sur "Belarus 1" du "repentir" des prisonniers politiques (notamment Roman Protasevich et Sofia Sapieha), faite sous une pression évidente.

La décision de l'Union europénne n'indique pas l'interdiction de la diffusion des chaînes par les réseaux de l'Union européenne. Belarus 24 est diffusée en clair par le satellite Eutelsat Hotbird 13. La sanction fait référence à l'article 4.1 de la DÉCISION 2012/642/PESC DU CONSEIL du 15 octobre 2012 concernant des mesures restrictives à l'encontre de la Biélorussie   :

"1.   Sont gelés tous les fonds et ressources économiques appartenant aux personnes et entités ci-après, de même que tous les fonds et ressources économiques possédés, détenus ou contrôlés par les personnes ou entités ci-après:

a)

les personnes, entités ou organismes responsables de violations graves des droits de l'homme ou de la répression à l'égard de la société civile et de l'opposition démocratique, ou dont les activités nuisent gravement, d'une autre manière, à la démocratie ou à l'État de droit en Biélorussie, ou toute personne physique ou morale, toute entité ou tout organisme qui leur est associé, ainsi que les personnes morales, les entités ou les organismes qu'ils détiennent ou contrôlent;

b)

les personnes physiques ou morales, les entités ou les organismes qui profitent du régime de Loukachenka ou le soutiennent, ainsi que les personnes morales, les entités ou les organismes qu'ils détiennent ou contrôlent,

dont la liste figure à l'annexe."

Belarus 24 est interdite en Ukraine depuis juin 2021 et en Estonie, Lettonie, Lituanie et Pologne depuis février 2022. (Voir EPRA, 7.3.2022)

Belarus-24-logo.png