Please sign the petition here

Press release

 

Committee calls for Sanctions on Russian Pay-TV Satellite Platforms Trikolor and NTV+, Petition created

Eutelsat 36°E could allow alternative Western channels access to 25-30% of Russian homes

Paris -  5 April 2022

 

The Denis Diderot Committee announced today the creation of an online petition (link), which calls upon the European Union and EUTELSAT IGO to sanction  transmission of two major Russian platforms pay-TV platforms, NTV Plus and Trikolor using their positions on  the European Eutelsat satellites.

Since the beginning of March, in the context of the war in Ukraine and new restrictions on freedom of expression imposed by the Russian government, two Russian platforms, NTV Plus (part of the Gazprom Media Holding) and Trikolor, have excluded from their line-up all the foreign news channels they were still proposing in February: BBC World, CNN, Deutsche Welle (DW), Euronews (in Russian), France 24, NHK World, RAiNews 24 TV5 Monde .

These two pay-TV packages operate on satellites at 36°E owned by the company of French law Eutelsat S.A. (ISIN:FR0010221234; Ticker: ETL) and under the rules of the Convention of the intergovernmental organisation Eutelsat IGO.

It is paradoxical and inadmissible that European satellites are used for the sole broadcasting of Russian channels, which only propagate the official state propaganda of the Kremlin and that Western news channels are banned from an infrastructure managed by a company under French law and in the framework of an intergovernmental convention!

Eutelsat’s 36°E is a strategic satellite position in Russia from where 25-30% of Russians households receive their main television signal.  The removal of Trikolor and NTV+ from these satellites would allow for the potential uplink of international news channels, as well as independent Russian language, informative channels. 

The two Russian operators claim that the switch-off of the international news channels was at the initiative of the broadcasters, which is clearly untrue. The EU and EUTELSAT IGO cannot accept this censorship using European satellite capacities and neither the continued transmission on Eutelsat transponders of RT News, the Kremlin war propaganda channel, banned by an EU decision one month ago.  We want Eutelsat’s 36°E to become a wellspring of independent news for the Russian people, so that Russian citizens  will have the information needed to act” says Denis Diderot Committee coordinator, Dr. Andre Lange.

We believe in the fundamental goodness of the Russian people.  However, because of the complete dominance of the Kremlin’s media, ordinary Russians do not even know the horrors that are now perpetrated in their name upon the Ukrainian people.  It is imperative that people of Russia see the truth as to what is happening in Ukraine.  69% of Russians rely upon television for their main source of news, according to TASS.  With these sanctions we could create real change in the crucial television space,” says Committee member, Jim Phillipoff.

The petition is already signed by various personalities in the field of communication and media as well as by all Members of the National Council for Radio and Television Broadcasting of Ukraine. (Complete list here)

 

The petition is open at signature on the Avaaz platform here

Website of the Denis Diderot Committee : https://denisdiderot.net

Merci de signer la pétition ici

Communiqué de presse

 

Le comité Denis Diderot  appelle à des sanctions contre les plates-formes russes de télévision payante par satellite Trikolor et NTV+. Lancement d'une pétition

Eutelsat 36°E pourrait permettre aux chaînes occidentales alternatives d'accéder à 25 à 30 % des foyers russes

Paris -  5 avril 2022

Le Comité Denis Diderot a annoncé aujourd'hui la création d'une pétition en ligne (lien), qui demande à l'Union européenne et EUTELSAT IGO de sanctionner la transmission de deux grandes plates-formes russes de télévision à péage, NTV Plus et Trikolor utilisant des capacités sur les satellites européens d'Eutelsat .

Depuis début mars, dans le contexte de la guerre en Ukraine et des nouvelles restrictions à la liberté d'expression imposées par le gouvernement russe, deux plates-formes russes, NTV Plus (appartenant à Gazprom Media Holding) et Trikolor, ont exclu de leur offre toutes les chaînes d'information étrangères qu'elles proposaient encore en février : BBC World, CNN, Deutsche Welle (DW), Euronews (en russe), France 24, NHK World, RAINews 24 TV5 Monde .

Ces deux bouquets de télévision à péage opèrent sur des satellites à 36°E appartenant à la société de droit français Eutelsat S.A. (ISIN : FR0010221234 ; Mnémo : ETL) et fournissant leurs services dans le cadre des règles de la Convention de l'organisation intergouvernementale Eutelsat IGO.

Il est paradoxal et inadmissible que les satellites européens soient utilisés pour la seule diffusion des chaînes russes, qui ne font que propager la propagande officielle d'État du Kremlin et que les chaînes d'information occidentales soient bannies d'une infrastructure gérée par une société de droit français et dans le cadre d'une convention intergouvernementale !

La position 36°E d'Eutelsat est une position satellitaire stratégique en Russie car elle permet à entre 25 et 30 % des foyers russes de reçoir leur principal signal de télévision. L'exclusion de Trikolor et NTV+ de ces satellites permettrait de rétablir une liaison montante des chaînes d'information internationales, ainsi que des chaînes d'information indépendantes en langue russe.

« Les deux opérateurs russes affirment que l'arrêt des chaînes d'information internationales est à l'initiative des diffuseurs, ce qui est manifestement faux. L'Union européenne et EUTELSAT IGO ne peuvent accepter cette censure utilisant les capacités satellitaires européennes ni la poursuite de la transmission sur les transpondeurs d'Eutelsat de RT News, la chaîne de propagande de guerre du Kremlin, interdite par une décision de l'Union européenne il y a un mois. Nous souhaitons que la position 36°E d'Eutelsat devienne une source d'information indépendante pour le peuple russe, afin que les citoyens disposent des informations nécessaires pour agir », déclare le coordinateur du comité Denis Diderot,  André Lange.

« Nous croyons en la bonté fondamentale du peuple russe. Cependant, en raison de la domination totale des médias du Kremlin, la plupart des Russes ne connaissent même pas les horreurs qui sont maintenant perpétrées en leur nom sur le peuple ukrainien. Il est impératif que le peuple russe voie la vérité sur ce qui se passe en Ukraine. 69% des Russes comptent sur la télévision comme principale source d'information, selon TASS. Avec ces sanctions, nous pourrions créer un réel changement dans l'espace crucial de la télévision », a déclaré Jim Phillipoff, membre du Comité.

La pétition est déjà signée par diverses personnalités du monde audiovisuel (professionnels, chercheurs et enseignants universitaires) et par l'ensemble des membres du Conseil national de la radio et de la télévision d'Ukraine (Liste complète ici

La pétition est ouverte à la signature sir la plateforme Avaaz ici 

Website du Comité Denis Diderot : 

https://denisdiderot.net