SUMMARY NOTE   2.11.2022

 

THE COLLABORATION OF EUROPEAN SATELLITE OPERATORS WITH RUSSIAN WAR PROPAGANDA AND INCITATION TO GENOCIDE

The Ukrainian authorities, various political personalities, such as Mrs Vera Jourava, Vice-President of the European Commission, Mr Andrus Ansip, former Prime Minister of Estonia, former Vice-President of the European Commission in charge of the digital single market and currently Member of the Estonian Parliament, Mrs Nathalie Loiseau, President of the Security and Defense Sub-Committee of the European Parliament, Mr Raphaël Glucksmann, President of the INGE 2 Committee of the European Parliament, academics and media professionals who signed a petition launched last April by the Denis Diderot Committee, Reporters Without Borders, associations grouped together in the Coordination Stop Bloodcasting and many French and international press titles were moved by the continuation of Eutelsat S.A.'s activities with Russian companies, in particular with a view to the broadcasting of propaganda television channels in third countries (Russia, occupied and annexed territories of Ukraine, Armenia, Kyrgyzstan, North Africa, Middle East, South Africa) as well as in Estonia, Latvia and Lithuania.

Eutelsat S.A., a company incorporated under French law

According to the information we have, the current status of channel broadcasting by Eutelsat for its Russian customers is as follows:

  • The two main Russian customers of Eutelsat are, of public notoriety, the pay-TV platforms NTV Plus (subsidiary of the Gazprom Media Holding) and Trikolor (in which the Russian public bank VTB holds 35%) of the capital. Eutelsat, on its Eutelsat 36B satellite, and through capacity leased from its partner RSCC on the Ekspress AMU1/Eutelsat 56C, Ekspress AT1 and Ekspress AT2 satellites, broadcasts a total of some 330 channels for these two customers. The channels broadcast include the main general-interest channels, under the direct or indirect control of the Russian authorities (Rossiya 1, Perviy Kanal, NTV, Ren TV), official news channels such as Rossiya 24, RT News, RT DE and RT Doc, the Belros channel of the Union between Russia and Belarus or the MIR channel of the Commonwealth of Independent States, two channels of the Russian Army, two channels of the Orthodox Church repeating the accusations of Patriarch Kirill against the Ukrainian LGBT community, 33 regional channels, including VGRTK Grozny TV, under the influence of Ramzan Kadyrov.

  • About forty radio channels are also offered by the two platforms.

  • The opposition channel Dozhd and, since March, 8 international news channels (including France 24, TV5 Monde and the Russian version of Euronews) have been excluded from broadcasting by the two platforms, without a clear legal basis.

  • The NTV Plus and Trikolor platforms have approximately 15 million subscriber households in Russia but are also officially marketed in the occupied and annexed territories of Ukraine and, in "grey market" formulas, to Estonia, Latvia and Lithuania.

 

  • The RT Arabic channel is broadcast to Europe by the Hotbird 13 C satellite and to North Africa and the Middle East by the Eutelsat 7 West A and Eutelsat 8 West B satellites.

  • The Rossiya 24 channel and the RTR-Planeta channel (banned in the European Union since June 15) broadcast by the Eutelsat 36B satellite to South Africa for the Zap platform,

  • The RTR-Planeta channel is broadcast to Armenia by the Eutelsat 70B satellite

  • The MIR channel of the Commonwealth of Independent States is broadcast to Kyrgyzstan by the Eutelsat 70 B satellite

  • The Ekspress AM 6 / Eutelsat 53 A satellite broadcasts to the occupied and annexed territories of Ukraine the main Russian channels, the state channels of the self-proclaimed republics (Crimea, Donetsk, Luhansk) and private channels under Russian control established in Kherson and Zaporizhia. Eutelsat S.A. leases five transponders on the satellite belonging to RSCC and did not respond to our request for their allocation.

  • The Russian subsidiary of Eutelsat Konnect also acts as an Internet access provider and, as such, contributes to the broadcasting of the online versions of these channels, their catch-up television service, their channels on the Rutube platform. Other online audiovisual media services such as RT Rossyia and the sites of the regime's main propaganda outlets are also broadcast in Russia by Konnect TV.

 

The records of the Denis Diderot Committee, in its Dossier de signalement communicated to Arcom by Reporters without Borders (RSF) on September 8, show that the comments made on the main Russian channels go far beyond the simple practice of disinformation and the legitimization of the aggression against Ukraine or the legitimization of the deportation and Russification of Ukrainian children, but also regularly contain incitement to hatred, violence, the assassination of leaders and journalists, the genocide of the Ukrainian people, the destruction, of civil infrastructures to force the population to exodus towards the European Union, to the use of nuclear weapons against "forty Nazi States". Sexual minorities are regularly targeted and political prisoners are paraded in front of cameras and constrained into forced interviews. No opportunity is given to opposition movements to express themselves.

The Managing Director of Eutelsat S.A., Ms. Eva Berneke, in various press statements, indicated that the company's Code of Ethics  prohibited her from intervening in relation to the content of the programs broadcast. She mentions the impossibility for her company to ensure the monitoring of the more than 7000 companies broadcast by the fleet and considers that this monitoring task falls solely to media regulators and public authorities, thus taking up an argument often used in the past by Internet platform operators, which the evolution of European regulations has made obsolete.

Arcom, seized on September 8, 2022 by Reporters Without Borders about the broadcasting to Russia of the three main channels Rossiya 1, Perviy Kanal and NTV, has not yet made its position known.

Following Mrs. Jourova's statement on October 25, the European Commission has studied this file.

 

The Petition Committee of the European Parliament has just announced that it has taken up the petition (0380/2022) submitted in April by the Denis Diderot Committee and has requested an investigation from the European Commission.

 

 

SES – Luxembourg company

SES's cooperation with Russian propaganda channels is less than that of Eutelsat, but SES broadcasts RT News to India and South Africa without the intervention of the Luxembourg authorities.

NOTE DE SYNTHESE  2.11.2022

 

LA COLLABORATION DES OPERATEURS EUROPEENS DE SATELLITE AVEC LA PROPAGANDE RUSSE DE GUERRE ET D’INCITATION AU GENOCIDE

Les autorités ukrainiennes, différentes personnalités politiques, telles Madame Vera Jourava, Vice-Présidente de la Commission européenne, que M. Andrus Ansip, ancien Premier Ministre estonien, ancien Vice-Président de la Commission européenne en charge du marché unique numérique et actuellement Membre du Parlement estonien, Madame Nathalie Loiseau, Présidente de la Sous-Commission Sécurité et Défense du Parlement européen, Monsieur Raphaël Glucksmann, Président de la Commission INGE 2 du Parlement européen,  des universitaires et professionnels des médias signataires d’une pétition lancée en avril dernier par le Comité Denis Diderot, Reporters sans Frontières, des associations regroupées dans la Coordination Stop Bloodcasting ou encore de nombreux titres de la presse française et internationale se sont émus de la continuation des activités d’Eutelsat S.A. avec des entreprises russes, en particulier en vue de la diffusion de chaînes de télévision de propagande dans des pays tiers (Russie, territoires occupés et annexés de l’Ukraine, Arménie, Kirghizstan, Afrique du Nord, Moyen-Orient, Afrique du Sud) ainsi qu’en Estonie, Lettonie et Lituanie.

Eutelsat S.A., société de droit français

D’après les informations dont nous disposons, l’état actuel de la diffusion de chaînes par Eutelsat pour ses clients russes est la suivante :

  • Les deux principaux clients russes d’Eutelsat sont, de notoriété public, les plates-formes de télévision à péage NTV Plus (filiale du Gazprom Media Holding) et Trikolor (dans laquelle la banque publique russe VTB détient 35 %) du capital. Eutelsat, sur son satellite Eutelsat 36B, et par le biais de capacités louées à son partenaire RSCC sur les satellites Ekspress AMU1/Eutelsat 56C, Ekspress AT1 et Ekspress AT2, diffuse pour ces deux clients un total de quelques 330 chaînes. Parmi les chaînes diffusées figurent notamment les principales chaînes généralistes, sous contrôle direct ou indirect des autorités russes (Rossiya 1, Perviy Kanal, NTV, Ren TV),  des chaînes d’information officielles telles que les chaînes Rossiya 24, RT News, RT DE et RT Doc, la chaîne Belros de l’Union entre la Russie et la Biélorussie ou la chaine MIR de la Communauté des Etats indépendants, deux chaînes de l’Armée russes, deux chaînes de l’Eglise orthodoxe reprenant les accusations du Patriarche Kirill contre la communauté LGBT ukrainienne, 33 chaînes régionales, dont VGRTK Grozny TV, sous l’emprise de Ramzan Kadyrov.

 

  • Une quarantaine de chaînes de radio sont également proposées par les deux plates-formes.

 

  • La chaîne d’opposition Dozhd et, depuis mars, 8 chaînes internationales d’information (dont France 24, TV5 Monde et la version russe d’Euronews) ont été écartées de la diffusion par les deux plates-formes, sans fondement juridique clair

 

  • Les plates-formes NTV Plus et Trikolor compte environ 15 millions de foyers abonnés en Russie mais sont aussi commercialisées officiellement dans les territoires occupés et annexés de l’Ukraine et, dans des formules de « marché gris », vers l’Estonie, la Lettonie et la Lituanie.

 

  • La chaîne RT Arabic est diffusées vers l’Europe par le satellite Hotbird 13 C et vers l’Afrique du Nord et le Moyen-Orient par les satellites Eutelsat 7 West A et Eutelsat 8 West B.

 

  • La chaîne Rossiya 24 et la chaîne RTR-Planeta (interdites dans l’Union européenne depuis le 15 juin) diffusées par le satellite Eutelsat 36B a destination de l’Afrique du Sud pour la plate-forme Zap,

 

  • La chaîne RTR-Planeta est diffusée vers l’Arménie par le satellite Eutelsat 70B

 

  • La chaîne MIR  de la Communauté d’Etats indépendants est diffusée vers le Kirghizstan par le satellite Eutelsat 70 B

 

  • Le satellite Ekspress AM 6 / Eutelsat 53 A diffuse vers les territoires occupés et annexés de l’Ukraine les principales chaînes russes, les chaînes d’Etat des Républiques autoproclamées (Crimée, Donetsk, Louhansk) et des chaînes privées sous contrôle russe établies à Kherson et Zaporijjia. Eutelsat S.A. loue cinq transpondeurs sur le satellite appartenant à RSCC et n’a pas donné suite à notre demande sur leur affectation.

 

  • La filiale russe d’Eutelsat Konnect agit également en tant que fournisseur d’accès à Internet et, de ce fait, contribue à la diffusion des versions en ligne de ces chaînes, de leur service de télévision de rattrapage, de leurs chaînes sur la plate-forme Rutube. D’autres services de médias audiovisuels en ligne tels que RT Rossyia et les sites des principaux organes de propagande du régime sont également diffusés en Russie par Konnect TV.

Les relevés du Comité Denis Diderot, dans son Rapport de signalement communiqué à l’Arcom par RSF le 8 septembre dernier montrent que les propos tenus sur les principales chaînes russes dépassent largement la simple pratique de la désinformation et de la légitimation de l’agression contre l’Ukraine ou la légitimation de la déportation et de la russification d’enfants ukrainiens, mais contiennent aussi régulièrement des incitations à la haine, à la violence, à l’assassinat de dirigeants et de journalistes, au génocide du peuple ukrainien, à la destruction, des infrastructures civiles pour contraindre la population à l’exode vers l’Union européenne, au recours aux armes nucléaires contre « quarante Etats, nazis ». Les minorités sexuelles sont régulièrement visées et des prisonniers politiques sont exhibés devant els caméras et contraints à des interviews forcés. Aucune possibilité n’est donnée aux mouvements d’opposition de s’exprimer.

La Directrice générale d’Eutelsat S.A., Madame Eva  Berneke, dans différentes déclarations de presse, a indiqué que la Charte éthique de l’entreprise lui interdisait d’intervenir par rapport aux contenus des programmes diffusés. Elle évoque l’impossibilité pour son entreprise d’assurer le monitoring des plus de 7000 entreprises diffusées par la flotte et considère que cette tâche de monitoring incombe uniquement aux régulateurs des médias et aux autorités publiques, reprenant ainsi un argument souvent utilisé par le passé par les opérateurs de plates-formes sur Internet, que l’évolution de la réglementation européenne a rendu désuet.

L’Arcom, saisie le 8 septembre 2022 par Reporters sans frontières au sujet de la diffusion vers la Russie des trois principales chaînes Rossiya 1, Perviy Kanal et NTV, n’a pas encore fait connaître sa position.

Suivant la déclaration de Madame Jourova le 25 octobre dernier, la Commission européenne a mis à l’étude ce dossier.

 

La Commission Pétition du Parlement européen vient, quant à elle, d’annoncer qu’elle se saisissait de la pétition  (0380/2022) déposée en avril par le Comité Denis Diderot et a demandé une investigation à la Commission européenne.

 

SES – Société de droit luxembourgeois

La coopération de la SES avec les chaînes russes de propagande est moindre que celle d’Eutelsat, mais SES diffuse RT News vers l’Inde et l’Afrique du Sud sans que les autorités luxembourgeoises interviennent.